Masser pour abaisser le stress et la douleur

D’après  mon expérience, puis récemment la lecture d’un article de la  fédération québécoise des massothérapeutes, il semble que  selon toute vraisemblance, du fait des caractéristiques du système nerveux autonome et des réponses spontanées de l’organisme face à certaines situations stressantes ou douloureuses,  le massage permettrait d’accélérer le retour à la normale à la suite d’un stress physique ou psychologique en stimulant l’activité de la branche parasympathique du système nerveux autonome (diminution significative du rythme cardiaque et du taux de cortisol ), et ce après quelques minutes de massage seulement.

De plus, son action pourrait aller plus loin, jusqu’à court-circuiter les signaux douloureux envoyés par le système nerveux. En effet, selon la théorie dite du portillon, ou théorie du contrôle inhibiteur diffus nociceptif,  le système nerveux modifie sa réponse et ferme la porte aux signaux nociceptifs (douloureux) s’il reçoit en même temps d’autres informations de type sensitif (comme lorsqu’on se frotte naturellement le pied que l’on vient de cogner) . Le massage s’avère donc intéressant pour contrer la réponse de douleur, qu’elle soit aiguë ou chronique.

L’article complet ici:    https://www.fqm.qc.ca/massage-modulateur-systeme-nerveux/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*