Massage SGM latéral pré-natal ®

La grossesse est souvent un des moments les plus merveilleux de la vie une femme, et aussi  un des plus surprenants: d’où l’importance de prendre le temps de la vivre sereinement.

S’offrir un temps pour soi, un moment précieux de pause, est tout aussi important que d’aller voir si bébé va bien lors des échographies. C’est pourquoi le massage latéral est un véritable cadeau que les mères s’offrent, ou se font offrir.

Le massage SGM latéral est un massage doux et très enveloppant. Il a pour but d’améliorer la circulation sanguine, le système immunitaire et la respiration, et d’assouplir la peau et la musculature. Le massage amène également un soulagement des douleurs (jambes lourdes, dos noué…) et l’apprentissage d’une détente du corps importante à acquérir dès le début de la grossesse.

En parallèle, il augmente le bien-être, en apportant à la future maman tous les soins, l’attention, l’écoute… en un mot le maternage, dont elle peut avoir besoin dans cette période d’interrogations, parfois de doutes.   Il aide à apprivoiser et à accepter les innombrables changements corporels, à vivre mieux son corps en perpétuelle évolution. Chez la femme enceinte, il « réveille  les sensations et les émotions, ce qui permet à la future maman d’accompagner les évolutions de son corps en gardant à l’esprit son ‘corps d’avant’ tout en anticipant déjà son ‘corps d’après’ et donc d’accepter ses transformations. » (Ulla Bandelow, créatrice du massage). Ce travail sur le schéma corporel et sur une meilleure image de Soi permet donc à la future maman de vivre sa grossesse de manière plus sereine.

Il  favorise aussi un contact plus étroit entre la mère et le bébé car le fœtus est sensible à l’état de la mère et réagit aux stimuli ambiants dès le quatrième mois, si on en croit  les travaux de Françoise Dolto, et de bien d’autres depuis.

Les séances

Les séances de massage sont proposées à partir du 2ème trimestre et peuvent perdurer jusqu’à la fin de la grossesse, sauf si le col de l’utérus a commencé à s’ouvrir ou si la future maman est trop inquiète ou souffrante.
La séance dure environ 1H15, avec un petit temps de rencontre et de parole avant le massage, puis un autre petit temps de parole si le besoin s’en fait sentir en fin de séance.
Pendant la séance, la future maman peut apprendre à pratiquer quelques auto-massages pour pouvoir se détendre de manière plus autonome, dans sa vie quotidienne.

Le futur père – s’il est présent – apprend également quelques-uns de ces gestes simples pour soulager sa compagne au quotidien.

Avant de bénéficier d’un massage et d’éviter tout risque potentiel, il vaut toujours mieux en parler au préalable avec son gynécologue-obstétricien. Mais un massage prénatal pratiqué dans les règles de l’art par un praticien expérimenté ne présente aucun risque et ses bénéfices sont inestimables pour beaucoup de femmes.

Le massage post-natal : 

Ce massage est revitalisant et remodelant, et permet d’accompagner le retour au bien-être après l’accouchement. Il permet à la jeune mère de s’offrir un moment pour elle-même, mais peut également se pratiquer en présence du bébé (dans un transat ou tout contre elle).

La séance est également propice à une réappropriation de son corps après les possibles grandes modifications survenues pendant la grossesse (prise de poids, douleur…) et l’accouchement (vide du ventre, naissance compliquée avec intervention médicale…). Il permet ainsi, entre autres, de prévenir ou/ et accompagner le baby-blues et la dépression du post-partum.